CERCLE DE PAROLE DE FEMMES


CERCLE DE PAROLE DE FEMMES


"J'ai participé pour la première fois en 2007 à des cercles de parole de femmes, au cours de journées de rencontre et de partage que nous avons co-créées entre une dizaine de femmes dans les Cévennes. J'ai été touchée par la profondeur de nos échanges, en particulier sur la sexualité féminine, où chacune s'est dévoilée sur son histoire, ses souffrances, ses insatisfactions et ses plaisirs intimes. La dimension du sacré dans l'idéal d'une sexualité partagée sur tous les plans avec un homme est apparue commune à toutes.

En arrivant dans le Diois (Drôme) en 2009, j'avais le désir de lancer un cercle de parole de femmes et c'est à l'occasion de la Journée de la Femme le 8 mars 2010 que j'ai pris l'initiative d'en proposer un. Il a été suivi de beaucoup d'autres mensuels ou bi-mensuels à Die, avec l'engagement que j'ai créé et qui est lu à haute voix à chaque rencontre.
Je m’engage dans ce cercle et j’accepte chaque femme présente
Je m’engage à faire circuler la parole et à ne pas interrompre celle qui parle
Je respecte la parole et l’expression de chacune et m’engage à l’écouter avec le plus d’ouverture possible
Je parle de moi, de mon vécu, avec mon expérience et mes qualités d’être
Je m’engage à la confidentialité sur la vie intime de chaque participante et à la demande sur sa participation au cercle.
Si je me sens mal, j’ose l’exprimer et je n’en fais porter la responsabilité à personne
J’accepte de me montrer dans ma sensibilité et ma créativité pour être de plus en plus authentique.

L’irrégularité de la participation, le départ de certaines femmes et l'arrivée de nouvelles, n'ont pas nui à la qualité du cercle de parole dont aujourd'hui je peux dire :
« Tout peut être dit, tout est accueilli, dans le respect d'une écoute présente attentive. Le partage de nos intimités nous délivre des peurs, offre la compassion à nos cœurs meurtris, ouvre des compréhensions et des pistes d'évolution.
Jeunes femmes, femmes mûres et grand-mères, se livrent en vulnérabilité dans leurs larmes et leurs rires, leurs histoires se croisent et s'éclairent.

Les silences sont pleins de résonance et la parole s'affirme dans le ressenti, à l'écoute de soi. La douceur des regards qui se donnent en tendresse nous relie en sororité de cœur à cœur.
Nous devenons solidaires de notre cheminement et de nos découvertes. La douleur et la joie se mêlent à nos partages qui donnent sens à nos errances et espérance à nos rêves. Nous sommes dans l'authenticité d'une parole intime qui touche l'autre profondément. Nos esprits s'épanouissent avec nos cœurs qui s'ouvrent, notre vie quotidienne s'enrichit des fruits de nos rencontres. Le cercle trouve son centre sacré dans ce qui fait que nous nous apprécions telles que nous sommes.

Ainsi nous devenons capables d'intimité avec chaque être et plus particulièrement dans le dialogue du couple, en nous offrant un face à face d'égal à égal et de cœur à cœur. »

Marie-Ange

Voir l’article paru dans la revue « Rêve de femmes » en 2012
« Compagnes du moment »